L'accordéon diatonique

.Loic2
L'accordéon est un instrument de musique à clavier, utilisant des anches libres excitées par un vent variable fourni par le soufflet actionné par le musicien.

L'accordéon (d'abord diatonique) est né officiellement le 6 mai 1829, par le dépot à Vienne, en Autriche, du brevet de "L'Accordion" par un Vienneois d'origine arménienne, Cyril Demian et ses deux fils Carl et Guido. Le 19 juin de la même année, Charles Wheastone dépose lui aussi un brevet pour un "Symphonium", ancêtre du Concertina. Ce sont des instruments conçus pour l'accompagnement.

L'accordéon diatonique a la particularité d'être bi-sonore, c'est à dire qu'une seule touche produit, suivant le sens d'action du soufflet (poussé ou bien tiré), deux notes différentes émanant de deux anches distinctes montées sur un même châssis . Le clavier de droite permet de jouer, le clavier de gauche, plus réduit (et d'introduction plus tardive), ne permet que l'accompagnement.

Chaque Bonnefont perols 2rangée de droite possède une gamme diatonique (majeure). On trouve des accordéons à une rangée (les mélodéons de nos cousins cajuns), à deux rangées ou à trois rangées. Les gammes de chaque rangée sont complémentaires, par exemples sol / do ou sol / do / fa, permettant, ayant de nombreuses notes communes, de jouer en "tiré-poussé" ou en "croisé", suivant le style que l'on veut donner.

Chassé par l'accordéon chromatique, l'accordéon diatonique avait presque disparu lorsque le revivalisme du milieu du 20ème siècle lui a donné une seconde jeunesse, et c'est devenu actuellement l'instrument incontournable de tous les groupes folk.

De nombreux modèles existent et ont été transformés selon les besoins des musiciens au cours de l'histoire.. Un modèle est devenu celui de référence de facto. Il est à deux rangées et a été popularisé et standardisé dans les années 1940 par la maison Hohner qui a fabriqué des accordéons (modèle 2915) de façon industrielle en instaurant une norme (sol-do à droite et 8 touches de basses à gauche)

Au début du 20ème siècle, la maison Dedenis, à Brive, fut la plus importante entreprise française de l'accordéon
 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×